mardi 30 septembre 2014

Les pièces Kitsuné qu'il nous faut





 Cet ensemble rose, cette robe aux imprimés Memphis ou cette cape rose, j'adore, tout comme leur lookbook ultra décalé.


lundi 29 septembre 2014

The French Cuisse, le blog de cuisine pas français








 

The French Cuisse est vite devenu un de mes blogs favoris : des recettes simples mais bien présentées avec une explication géniale et graphique du bloggeur William Matthew Valle, 22 ans seulement. La classe. LE SITE -> à suivre

Papeterie mon amour



En revenant de vacances, j'étais enchantée de voir que M le mag consacrait un article sur la papeterie (réalisé par Lili Barbery Coulon du super blog Ma Récréation et journaliste au M). Je ne peux pas expliquer pourquoi j'aime la papeterie... ce n'est pas parce que j'aime écrire des lettres, j'adore ça mais allons bon, on écrit tant de choses en plus dans un mail. C'est sans doute que le monde de la papeterie, des carnets au Masking Tape en passant par des stylos ou des accessoires de bureau me ramènent à une esthétique du pur et de l'utile. Comme si le slow design te ramenait à avoir un beau carnet et un beau stylo. Peut-être aussi car Mamounette a toujours eu des beaux agendas, Papapoulos de très beaux crayons et moi je reste une enfant avec sa liste de rentrée des classes. Aussi parce que la papeterie s'est nettement modernisée (oh merci...) faisant rentrer des box spécialisées (comme Coton de Bois que j'aime tant), des marques audacieuses (comme Papier Tigre), des marques inspirantes (comme Muji ou Hema) des gens jeunes franchement passionnés par cet artisanat (comme Le Typographe ou La petite papeterie française). Il n'est pas rare de voir une nana avec son ipad et un beau carnet sous la main, peut-être est-ce une transition... je pense plutôt qu'on aura toujours besoin de noter des choses, faire des listes, apprendre en visualisant. J'ai même réalisé un article de rentrée sur le ELLE Déco.fr sur les fournitures de bureau où j'y ai mis les articles de papeterie que j'aimais tant.
Papeterie mon amour, Papeterie je t'aime et je jure de ne jamais me lasser de collectionner des beaux carnets sans toujours arriver à la fin.


dimanche 28 septembre 2014

Défilé Isabel Marant Printemps/Eté 2015





















Il fait encore beau à Paris et je rêve de l'été 2015. Rien ne va plus en somme !!
(je dois sévèrement vous gonfler avec toutes ces collections (trois fois Isabel Marant en moins de 3 semaines, c'est trop, c'est fort, c'est chiant ? Mais non, vous serez donc à la page mes petits loups.)



Le manifeste (inutile) de l'anti-collant au mois de septembre


Ok, je sais, j'utilise le mot "manifeste" à tort et à travers. Mais si vous acceptez de rester légers, alors vous conviendrez qu'il s'agit là d'une déclaration écrite par une personne qui expose une position esthétique. Ok ? Donc voici mon manifeste anti-collant. Bon re-ok. Pour que je sois un peu crédible, j'ai rajouté "mois de septembre", parce que je ne vis pas à Los Angeles. Je vous explique.

Chaque année depuis que j'ai... 13 ans et que je peux vraiment m'habiller seule, je me demande quand enlever les collants (nous sommes d'accord, c'est en fonction du temps) et à l'inverse quand commencer à les porter. Autant je suis flexible pour les enlever... Dès 20° je peux les enlever mais je passe par une phase de pantalons courts et examine le métro pour savoir si on peut vraiment les retirer. Alors qu'en septembre je suis inflexible. Je déteste les gens (oui, je dénonce, allons bon) qui mettent des collants alors qu'en août ils étaient presque nus sur une plage ! Septembre quoi... C'est tellement proche de l'été ! Comment les gens abandonnent-ils si vite ? Il ne fait pas non plus 10°, il ne faut pas charrier. Vous comprenez donc que les collants en septembre, ça me met en rogne. J'adore les jambes nues avec une grosse écharpe, là, je comprends la nana qui résiste et qui prône la continuité de l'été.

Certains me diront "oui, mais le 21, c'est l'automne. Donc techniquement, je peux mettre mes collants" et bien non ! non ! non ! Résistez ! Qui a froid aux jambes ? On n'a jamais froid aux jambes en réalité... Mon bémol, c'est quand collant rime avec féminité, comme cette photo ci-dessous qui représente tout à fait l'automne pour moi. Des couleurs féminines et du beige, doux et élégant.

Je sais, nous sommes le 28, mon manifeste est donc complètement inutile. Mais je vous le ressortirai l'année prochaine, comptez sur moi ! Alors pendant deux jours par pitié, profitez de vos jambes nues et exhibez le bronzage que vous avez mis deux mois à avoir avec peine.