jeudi 24 juillet 2014

A lire : l'excellent article de Noisey sur la pop musique d'aujourd'hui


L'excellent journaliste Jonah Bayer (à suivre sur Twitter si vous aimez la musique et les mecs passionnants à l'humour cynique) a publié un article dans Noisey (le pendant musique du très controversé Vice) américain, traduit désormais pour nous, petits frenchies qui ne savons pas parler anglais. Tout ça pour dire que le mec parle de Phil Collins (l'article c'est : il n'y aura plus jamais de type comme Phil Collins) pour développer un angle sur la pop musique. Et il a tellement raison que je voulais le relayer ici (apparemment ça doit me manquer un chouilla de ne pas vous parler musique ici !!). Vous pouvez le lire ICI si comme moi toutes ces questions vous plaisent. Ah, même si vous vous en foutez, l'article est vraiment bon.

"Et en ré-entendant Phil Collins chanter « I wish it would rain, rain down on me », j'ai soudainement réalisé que toutes ses chansons, à l'arrivée, ne parlaient que d'une seule et unique chose : de la perte, de la douleur que peut provoquer une rupture, et de ce que ça fait de voir son coeur arraché, piétiné et anéanti par quelqu'un dont on n'aura plus rien à foutre dans six mois -mais en attendant, mec, ça fait mal, ça te tord les tripes, ça te pourrit la vie et ça veutvraiment dire quelque chose. La pop music d'aujourd'hui ne fait pas mal, elle ne te tord pas les tripes, elle ne vous pourrit pas la vie mais elle ne veut pas dire grand chose non plus. Et elle ne pose plus aucune question non plus."





ps : 2400ème post, c'est beau non !?

Le DIY de Mamounette pour votre vélo


Comme Mamounette super inspirée qui ne connaît même pas le mot DIY, customise ton vélo ! Allez c'est bonheur, c'est gratos, c'est pour toi.

Installe un cageot à l'arrière à fixer avec une visseuse (ainsi, pas de vol possible eheh)
Utilise du masking tape sur tout le cadre du vélo (la structure)
Inscris le nom de ta maison sur le cageot
Ta da, vélo customisé !



mercredi 23 juillet 2014

Paris l'été

National Geographic - Paris 1972


Salut les petits loulous,

j'avais envie de vous écrire, tiens, aujourd'hui ! Vos vacances se passent bien ? J'espère que vous prenez plein de soleil, d'endorphine et d'iode pour être paré à la rentrée. Ici pas encore de vacances mais je dois avouer que je suis une inconditionnelle de Paris l'été. Quel charme ! Quel silence ! Quel calme... Il y a même la fête foraine aux Tuileries, j'y suis allée hier soir, je vous raconterai. Ce que j'adore par dessus tout à Paris l'été, c'est prendre le métro le matin et mater les jolies filles qui partent au boulot (non, non, je ne fais pas de mauvais voyeurisme, j'aime juste observer). Elles sont toujours apprêtées, coordonnées, peut-être pas toujours bien habillées mais ça, c'est subjectif. Leurs cheveux sont souvent encore mouillés, le maquillage est impeccable et j'adore les imaginer devant leur garde-robe à coordonner leur chaussure à un tissu, un bijoux... C'est beau une nana l'été ! J'aime aussi Paris le soir, quand à 20h on pense avoir la nuit devant nous tellement il fait jour, que les terrasses sont remplies et que les gens sont heureux (ils ont l'air). C'est vrai, c'est tellement court l'été que ça change tout à Paris. Pour tout vous dire, je ne vais pas non plus bouder mon plaisir d'être en maillot de bain avec ma peau salée et des grasses matinées interminables, avouons-le. Mais j'aime bien Paris l'été. C'est Henry de Montherlant qui a dit "les gens s'étonnent toujours que vous ne quittiez pas Paris l'été, sans comprendre que c'est précisément parce qu'ils le quittent que vous y restez". C'est beau non ? Ca donne un côté romantique à Paris, une sorte de privilège que vous pensez posséder seul.

J'aime beaucoup vous écrire au gré de mes pensées. Je ne savais pas que j'allais vous parler de Paris l'été tiens... mais finalement c'est parfait. Je voulais surtout vous remercier, encore, je radote, d'être là. Vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre ce petit bout du Web truffé d'amour et ça fait du bien. Surtout que l'été on est pas très branché internet et c'est ô combien normal (un peu de répit s'il vous plait...). Auto-promo de l'été mais n'hésitez pas à confier à vos plus fidèles amis que Bb de la Branche, c'est trop top. Comme ça, on sera plein plein plein ici et ça fourmillera d'amour ahahah.

Profitez bien de vos vacances, de vos beaux jours, de votre ville au soleil...

mardi 22 juillet 2014

Zoom sur la collection d'assiettes de Leslie David


Il fallait absolument que je vous montre ce MEGA coup de coeur (bon ok, je vous l'ai déjà montré ICI) mais avouons qu'elles méritaient un post à part, pour n'admirer qu'elles. Je sais que quand TH Manufacture présentera ses produits sur le Maison & Objet de septembre, elles seront révélées à la face du monde et qu'elles auront donc un PRIX inatteignable je suppose (rectification faite, le "je suppose" se transforme en 50 € l'assiette, vous savez donc). Mais, il est permis de rêver ! Créées à Limoges, la porcelaine est d'une telle finesse qu'on peut voir ses doigts lorsqu'on porte une assiette. Les lignes sont posées à la main et les jeux graphiques sont parfaits. Bref c'est cette poésie couplée à des motifs graphiques qui me font fondre. Allez, j'aime tellement que voici les photos "officielles". On en reparle en septembre.





lundi 21 juillet 2014

Une chanson douce...



Bonne soirée les petits loups _

je vous prépare une playlist d'été toute douce _

Et si on parlait mariage ?




Pas que je vous annonce quoique ce soit sur ma petite personne. Mais c'est une très bonne nouvelle pour ce blog. Grâce à Amandine Enard, parlez mariage d'une manière décalée pendant quelques mois sera désormais possible sur le blog. Et pour cause, preview oblige, vous allez pouvoir lire les péripéties d'une journaliste bientôt mariée. Souci... Amandine a un problème de robe.

Fin de semaine, premier épisode. Hâte ?


Une douceur pour la semaine



C'est beau.

Bon lundi.

Bonne semaine à tous les loulous !

dimanche 20 juillet 2014

Quand la peinture devient réalité


Un dialogue fascinant entre la peinture de Hopper et sa mise en mouvement. Inspiré par 13 tableaux du maître américain et récompensé dans plusieurs pays, le film ne devrait pas tarder à sortir.